Παρασκευή, 06 Οκτωβρίου 2017 10:18

RENCONTRE INTERNATIONALE ET ASSEMBLEE PANHELLENIQUE CONTRE LE RACISME ET LE FASCISME 14-15 OCTOBRE A ATHENES Featured

Written by 
Rate this item
(0 votes)

MOVEMENT CONTRE RACISME ET FASCISME

RENCONTRE INTERNATIONALE
ET ASSEMBLEE PANHELLENIQUE
CONTRE LE RACISME ET LE
FASCISME
14-15 OCTOBRE A ATHENES
TERRAIN DE BASKET DE ROUF,PIRAIOS ET PETROU RALLI


AVEC DES PARTICIPATIONS DES ETATS-UNIS, DE FRANCE, AUTRICHE, ALLEMAGNE, CATALOGNE

Quatre ans après l’assassinat de Pavlos Fyssas, nous sommes des milliers à avoir rempli la place Syndagma le 16 Septembre et marché jusqu’aux bureaux centraux de Chrissi Avgi (Aube Dorée), exigeant la fermeture de ces lieux de lancements d’assassinats perpétrés par les néonazis. Travailleurs, étudiants, lycéens, migrants, gens de gauche et des mouvements, nous avons montré que unis nous pouvons aller de l’avant. Le procès de l’Aube Dorée va vers sa fin et nous avons montré que nous pouvons en finir avec eux.
La rencontre internationale et l’assemblée  panhellénique contre le racisme et le fascisme les 14-15 Octobre, est la prochaine étape pour continuer victorieusement. Avec nous seront présent-e-s  des militant(e)s  de toute la Grèce, ainsi que des Etats-Unis, d’ Allemagne, de France, de Grande-Bretagne, de Catalogne, d’Autriche et d’autres pays, pour discuter et organiser ensemble les nouvelles luttes.

La lutte contre les néo-nazis en Grèce inspire des militants dans le monde entier, étant donné que partout la menace fasciste est apparue. Mais en même temps, un nouveau mouvement antifasciste de masse se renforce aux Etats-Unis contre Trump, dans l’U.E. contre Merkel, Macron, May.
En Janvier, lors de la cérémonie d’investiture de Trump, mais aussi en réponse à l’hystérie islamophobe en Europe, l’extrême-droite a tenté de s’imposer partout et de forcer le cours des évènements. L’assassinat de Heather aux Etats-Unis a montré l’ampleur de la menace fasciste. Ils n’ont peut-être pas pu atteindre leurs objectifs en Europe à cause de la résistance, mais la menace est toujours présente en Allemagne, en Autriche, en Hollande.
Elle est nourrie par les  politiques racistes de l’U.E.-forteresse, les frontières fermées, les camps de concentration, tout ce qui a fait qu’on a eu des milliers de réfugié-e-s noyés sur l’autel des accords de l’U.E. avec la Turquie et la Libye. Elle est renforcée par les interventions impérialistes au Moyen-Orient et en Afghanistan. L’islamophobie montre son odieux visage avec les massacre des Rohingyas au Myanmar mais aussi avec la chasse aux immigré-e-s dans toute l’Europe.
Le gouvernement SYRIZA-ANEL avec les compromis de Mouzalas a tourné le dos au mouvement de solidarité aux réfugié-e-s, alors qu’avec les mémorandums il sème la déception. Toskas a ignoré la volonté de la majorité des gens et a envoyé les CRS protéger, par un barrage de police, les bureaux des néo-nazis le 16 Septembre.
La manifestation du 16 Septembre était un fleuve de force, avec des milliers de travailleurs, de jeunes étudiant-e-s et lycéen-ne-s. Des milliers de migrant-e-s du Pakistan, du Bengladesh, d’Afghanistan, en colère contre les massacres des Rohinghyas, ont participé aussi. C’étaient tous ceux qui avaient participé aux manifestations antifascistes d'Aspropyrgos et de Menidi, mais aussi aux grèves des immigrés de Manolada jusqu’à ceux de l’usine de K. Georgiou.
Cette année a été remplie de mobilisations dynamiques, avec le 18 Mars, qui a amené les réfugiés des camps de Mouzalas dans la rue et avec eux des milliers de solidaires.
La KEERFA a aidé de manière décisive au renforcement de ce mouvement et à son fonctionnement unitaire, en soutenant la campagne pour le procès et la condamnation de Chrissi Avgi (Aube Dorée) l’organisation et la résistance des réfugiés dans les camps, les luttes contre les fascistes à Aspropyrgos, Menidi, Ampelokipi, après la tentative criminelle contre l’étudiant Alexis Lazaris, la solidarité aux grèves.
Nous appelons les militant-e-s du mouvement antiraciste et antifasciste, les syndicats, les syndicats étudiants, les collectifs municipaux, les mouvements de solidarité aux réfugiés, les mouvements LGBT, les mouvements de femmes, des handicapé-e-s, les communautés immigrées, les organisations de gauche, à participer à la Rencontre Internationale et l’assemblée panhellénique les 14-15 Octobre. Pour organiser ensemble la campagne pour la condamnation des néo-nazis et la fermeture de leurs bureaux, la solidarité pour les réfugiés et migrants. Pour que reste ouverte la voie de l’espoir et fermer la porte au fascisme en Grèce, en Europe, aux Etats-Unis.
Tous et toutes ensemble, finissons-en avec les néo-nazis et le racisme !Programme
SAMEDI 14/10
13h – 16h
La résistance au racisme, l’islamophobie, les camps de concentration
17h – 20h
Comment continuer la lutte contre le fascisme
20h – 20h30
Décisions de l’assemblée panhellénique
DIMANCHE 15/10
11h – 14h
Rencontre internationale, initiatives d’action
Comment venir
Métro : station Keramikos
Bus : 049, 815, 914 (arrêt kolimvitirio)

Read 2695 times

Latest from KΕΕΡΦΑ